besoi de plaire

SI

Merci de partager!

«Si». Ce mot pourrait vous sauver la vie !

«Si», ce mot qui souvent indique un manque de confiance ou une limitation. Si seulement il pouvait nous servir au lieu de nous limiter.

Écoutez-vous et prenez conscience du moment et des circonstances dans lesquelles vous l’utilisez.

SI je me connaissais vraiment

Si j’arrivais à être plus souvent satisfaite

Si seulement j’avais confiance en moi

S’il pouvait me faire confiance

Si on pouvait vraiment m’aimer

Si je n’avais ne serait-ce qu’un peut de valeur

Si j’étais accepté

Si je ne me sentais pas rejeté

Si je ne recevais qu’une infime appréciation

Si, si, si……. Si seulement je n’avais pas cette image limitante et débilitante de moi. Si je pouvais être quelqu’un d’autre, la vie serait assurément plus agréable.

Et «SI» vous étiez vraiment quelqu’un d’autre ??? Voyez-vous, c’est justement, vous êtes quelqu’un d’autre ! Le si ne vous limite ou ne vous diminue pas, il vous indique que vous êtes une autre personne que l’image ou la perception que vous avez de vous en ce moment. C’est cette image limitante de vous qui n’est pas vous, c’est pour cette raison que le «si» apparaît dans votre langage.

Si je me connaissais vraiment. Exactement, si j’apprenais à mieux me connaître.

Si j’arrivais à être plus souvent satisfaite. Si j’étais satisfait de ce qui est là et de ce que je suis sans rechercher à plaire ou à être parfaite.

Si seulement j’avais confiance en moi. Si je me faisais de plus en plus confiance.

S’il pouvait me faire confiance. Si je n’attendais pas la confiance des autres avant de me la donner.

Si on pouvait vraiment m’aimer. Si je me démontrais de l’amour à partir de maintenant.

Si je n’avais ne serait-ce qu’un peu de valeur. Si je reconnaissais ma valeur au lieu d’attendre de la recevoir en essayant d’impressionner ou de mentir.

Si j’étais accepté. Si j’acceptais mes limites autant que mes forces.

Si je ne me sentais pas rejeté. Si je m’acceptais avec mes défauts au lieu d’essayer d’être une autre personne.

Si je ne recevais qu’une infime appréciation. Si je m’appréciais de plus en plus.

Si j’utilisais le si pour mieux me découvrir au lieu de me juger et de me limiter. Le si me rendrait un fier service. Le «Si» me sauverait la vie.

Chaque «Si» limitant m’indique un endroit où je ne suis pas moi-même, ne l’éliminez pas de votre langage, utilisez-le et transformez-le. Si on me comprenait, indique que vous ne vous comprenez pas vous-même et que vous vous jugez sévèrement. Transformer ce «Si» limitant et jugeant. Si j’étais la première à me comprendre, à m’accueillir et me recevoir ?

Voyez-vous comment comprendre votre langage vous indique ce que vous devez vous-même vous faire vivre. Au lieu de vous encrer encore plus profondément dans une personnalité que vous n’êtes pas. Et si vous commenciez à vous aimer au lieu de vous juger ?

Qui croyez-vous que vous deviendrez si vous commencez à transformer ces «Si» limitants en «Si» révélant ? Je crois que vous deviendrez vous-même. Ainsi, les «Si» disparaîtraient pour faire place à une personne plus aimante, confiance, sûre d’elle et qui prendrait graduellement conscience de sa valeur. Si seulement je savais par où commencer.

Commencer à se découvrir en utilisant les si que j’utilise, c’est ça vivre.

Merci de partager!

1 réflexion sur “SI”

  1. Bonjour Jean Pierre,
    Comme tu le dis un article léger… enfin en apparence car son contenu permet de passer facilement à l’action et la signification est quant à elle plutôt lourde de conséquences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page